Le patrimoine à visiter

IMG 20190417 154945Le site archéologique du Camp-de-César, Diaporama
dominant majestueusement le terroir, renferme une formidable ville gallo-romaine, dont les fouilles ont mis au jour plusieurs monuments importants, dont un forum, une basilique, une enceinte augustéenne. Près de 1000 ans d'histoire sont inscrits sur ce grand site de 18 hectares.  Ce site, occupé depuis le Ve siècle avant J.-C. a été progressivement abandonné vers le VIe siècle après J.-C. Les nombreuses découvertes (objets de la vie quotidienne, céramiques, sculptures, art funéraire, etc...) sont présentées dans les salles d'expositions permanentes du bâtiment de l'hôtel de ville à Laudun. 
google maps : https://goo.gl/maps/HSy3SoKtYm2AmCwn9


La chapelle des Pénitents Blancsmadone web0024 (XVIIe siècle) s'inscrit aussi dans cette grande période de l'histoire de l'art. Cette chapelle a été bâtie en 1647 afin d'abriter une confrérie de Pénitents Blancs. Située au sud de la colline de Sainte-Foy et surplombant la ville de LAUDUN-L'ARDOISE, elle se dresse à côté des vestiges de l'ancien château féodal des seigneurs de LAUDUN.
google maps : https://goo.gl/maps/MPQh7aDA3XZTULfy6



madone web0005

La Madone ou la Vierge à l'enfant
Erigée en 1862 à l'initiative de Jean Astier, Prêtre de l'époque, la statue monumentale, symbole chrétien, domine le village sur les hauteurs de la colline de Sainte Foy, et se situe au dessus de la Chapelle des Pénitents Blancs. 
Elle a fait l'objet de plusieurs restaurations et, une complète, en 2018.  Elle s'élève à 16 mètres de hauteur (statue =5 mètres, socle = 11 mètres).
google maps : https://goo.gl/maps/4moaETJCpeAXYdRf8
https://youtu.be/4MUJO5Wzw3Q

 Pont de Balouvière LaudunL'Aqueduc de Balouvière (XIXe siècle), véritable et curieuse copie de taille réduite du Pont du Gard, a été édifié en 1870 pour alimenter le village de LAUDUN, ses fontaines et ses abreuvoirs, en eau de source. 
google maps : https://goo.gl/maps/bUTiH2a5xfrQFc968




800px Chapelle Saint Géniès de Laudun lArdoise 01

 Eglise romane Saint Geniès (cimetière)
Elevée entre le Xe et le XIIe siècle, l'ancienne église paroissiale Saint-Geniès a la particularité d'être excentrée du village médiéval, se trouvant au centre du cimetière communal. Au XIVe siècle, avec la construction de l'église gothique Notre-Dame-la-Neuve contre les remparts du village, Saint-Géniès est progressivement abandonnée. Des destructions sont engagées aux XVIIIe et XIXe siècles. Il ne reste aujourd'hui que le croisillon sud du transept de l'édifice.
 google maps : https://goo.gl/maps/GE1Gu9PweDnFHx9aA

  Eglise a Laudun lArdoiseNotre-Dame-la-Neuve de style gothique méridional (XIVe siècle)
L'église paroissiale Notre-Dame-la-Neuve
 a été bâtie durant la deuxième moitié du XIVe siècle sous l'autorité de Guillaume de Laudun, archevêque de Toulouse de 1327 à 1345. Une grande partie de l'édifice s'est achevée en 1352.

google maps : https://goo.gl/maps/Qa8s9G2ufb7sjZSs5



Histoire de la commune

madone web0028

La commune de Laudun-l'Ardoise, étagée contre la colline Sainte-Foy, au confluent de la Cèze et du Rhône, surplombe la vallée de la Tave et le vaste domaine viticole des Côtes du Rhône. Le plateau de Lacau sur lequel s'élèvent les vestiges gallo-romains du Camp de César domine l'ensemble.
L'histoire du village de Laudun commence probablement après l'abandon de l'oppidum à la fin du VIe siècle après J.C. Les premiers vestiges du Moyen-âge (Xle-Xlle siècles) se découvrent sur la colline Sainte-Foy où demeurent des pans de murs du château féodal mais également au château de Lascours et au château de Bord. Le premier village ceinturé d'un rempart se devine donc encore dans le Jardin Planchon à travers les caves, escaliers, portes et puits. La chapelle Saint-Géniès, dans le cimetière actuel, en était l'église paroissiale.
Le bourg s'est ensuite développé vers la plaine avec une deuxième série de fortifications contre lesquelles s'éleva l'église gothique Notre-Dame-la-Neuve (première moitié du XIVe siècle). Laudun, riche commune, était une possession des seigneurs de Laudun. Des moulins installés le long de la Tave témoignent de l'activité économique liée à cette petite rivière.
Toutefois, le bourg a tiré essentiellement sa richesse et sa renommée de la culture de la vigne. Le XVIe siècle est marqué par l'édification de demeures seigneuriales aux intéressantes façades de style Renaissance. Au XVIIe siècle, la confrérie des Pénitents blancs fait construire sur la colline Sainte-Foy une chapelle qui domine le bourg.
 L'histoire antique - Fouilles archéologiques et découvertes
Visitez la salle d'exposition archéologique et profitez d'une projection sur l'histoire et l'archéologie au Point Info Tourisme 

Plus de mille ans d'histoire des sociétés antiques de l'arrière pays languedocien se révèlent peu à peu grâce aux fouilles réalisées sur le Camp de César où vivait une population d'environ 1000 âmes, dès l'époque romaine.
Selon les témoignages archéologiques les plus anciens, au Ve siècle av. J.-C, une agglomération primitive s'est installée sur le plateau. Cette donnée, purement chronologique, se retrouve sur la plupart des sites de hauteur de la région, où sont implantés les oppida du Premier Age du Fer, crées à la même époque.
Une première communauté gauloise, abritée derrière ses murs, prend progressivement son essor et entretient tout au long de ce siècle des rapports commerciaux privilégiés avec MARSEILLE, comme l'attestent les nombreux vases retrouvés provenant de la colonie phocéenne ainsi que l'emploi de l'alphabet grec.
Les découvertes faites sur notre territoire, ont mis à jour, outre les traces d'une agglomération relativement importante, un système défensif développé. Le rempart primitif défend l'oppidum à l'ouest, les autres côtés étant protégés naturellement par des falaises abruptes. Cette enceinte est composée de quatre courtines rectilignes qui forment une figure géométrique aux angles ouverts, délimitant un vaste espace de plus de 12 hectares.

Laudun Anciennes rues