La Madone

madone web0027La Madone ou la Vierge à l'Enfant
https://youtu.be/4MUJO5Wzw3Q

Dans les paroisses françaises, une volonté de rechristianiser l'ensemble du territoire, au lendemain de la révolution, se manifeste par l'élévation de statues en hommage à la Mère du Christ. Dans le Gard Rhôdanien, plusieurs vierges dominent le territoire depuis le sommet d'une colline. Quelles que soient leur taille et leur iconographie, ces statues témoignent d'une recherche manifeste de visibilité, d'esthétisme et de maîtrise technique associée à une volonté profonde de protéger les fidèles contre les menaces extérieures.
En janvier 1862, les différentes parties du corps sont hissées au sommet du pied destale et assemblées par le maçon Pierre Compagnon sous le regard attentif du sculpteur bagnolais Félix Roux.

La statue est foudroyée le dimanche 31 juillet 1910, suite à un violent orage qui la détruit en grande partie. Des blocs de pierres et les éléments métalliques, tels que la couronne de la Vierge, la croix de l'enfant Jésus, sont projetés à plusieurs mètres. Les travaux de restauration sont confiés au sculpteur et architecte avignonais Félix Devaux qui achèvera le travail en septembre 1914, quelques semaines avant le début de la première guerre mondiale.   Elle sera bénie le 12 septembre 1920.

madone web0026
En septembre 1974, la statue ainsi que son pied destale sont entièrement démontés et feront l'objet de travaux visant à sécuriser et consolider le monument.

En 2018, une nouvelle restauration par la société Arte Pierre, tailleur de pierre à Tresques,  a lieu durant plusieurs mois, avec un démontage complet de la Madone.  Elle sera inaugurée le 05 juillet 2019.




madone web0004madone web0005madone web0006