Temps d’Activités Périscolaire (TAP) : la commune s’engage

Ça y est ! Depuis le 02 septembre dernier, c'est reparti pour une autre année scolaire...avec toutefois une différence de taille, en ce qui concerne les écoles maternelles et élémentaires : l'application en cette rentrée 2014 de la réforme des rythmes scolaires.
Parents et enfants, après quelques semaines de pratique (7 entre la rentrée et les vacances de Toussaint), commencent à se « rôder » à toutes ces nouveautés. Néanmoins quelques rappels ou clarifications ne sont peut-être pas inutiles pour mieux comprendre le fonctionnement de la nouvelle semaine de classe !

dossier

Rappels :

1. Le cadre réglementaire :
Le décret-cadre n°2013-77 du 24 janvier 2013 :
Il pose le principe et le contenu de la réforme des rythmes scolaires.

Le décret n°2014-457 du 7 mai 2014 :
Il autorise un assouplissement de la réforme en permettant des expérimentations dans l'organisation des nouveaux rythmes scolaires. Cette disposition revêt pour la commune une importance toute particulière puisque LAUDUN-L'ARDOISE a pu bénéficier de son application.
En effet, de ce fait, la ville s'est vue autorisée par le rectorat à regrouper les temps d'activités périscolaires sur une demi-journée : le vendredi après-midi.

2. Un long processus préparatoire :
Précédemment sous la houlette de Madame Cathy LAVIOS, puis de Madame Aziza GRINE, élues de la commune, cette phase de concertation a impliqué
- la création d'un comité de pilotage composé des services municipaux, d'enseignants, de parents d'élèves élus, représentants d'associations. Il s'est réuni à plusieurs reprises entre octobre 2013 et juin 2014.
- L'élaboration d'un Projet Educatif Territorial : lequel a permis à la commune de bénéficier des dispositions du décret de mai 2014, et en conséquence de créer des Accueils de Loisirs Périscolaires, favorisant ainsi l'obtention d'une aide de la CAF.
- Des partenariats :
. avec le tissu associatif local et les bénévoles (là aussi plusieurs réunions de travail en amont)
. avec des partenaires institutionnels : Education Nationale, Direction Départementale de la Cohésion Sociale, Caisse d'Allocations Familiales, Communauté d'Agglomération du Gard Rhodanien.

Objectif et contenu de la nouvelle organisation :

La réflexion qui a été menée autour de l'application de la réforme des rythmes scolaires dans notre commune, a abouti à une organisation autour d'un principe simple mais primordial : la découverte par les enfants d'un éventail aussi diversifié que possible d'activités.

Dans cette perspective, les TAP se déclinent sous forme d'ateliers, qu'ils soient artistiques, créatifs, ludiques et sportifs. Les enfants, regroupés en équipes homogènes (âge, maturité, autonomie, etc) passeront tous obligatoirement (c'est à dire que les TAP ne sont pas conçus pour délivrer des loisirs ou des activités « à la carte ») à un moment ou à un autre de l'année scolaire, dans chacun des ateliers, afin d'acquérir ou de développer chacune des compétences ou connaissances proposées. Il peut s'agir de sport, de culture mais aussi de vie en société, de développement personnel, d'approche de la nature et de l'environnement, etc.

Pour que les TAP puissent voir le jour, il a été nécessaire de leur fournir une structure particulière : les APL

Que sont les Accueils de Loisirs Périscolai­res :

Attention, rien à voir avec les Accueils de Loisirs Sans Hébergement gérés par l'Agglo. Les Accueils de Loisirs Périscolaires sont des structures qui ont été spécialement créées dans le cadre du Projet d'Education Territorial, afin d'être le support des activités proposées aux élèves.
Ils sont au nombre de trois :
- un ALP Lapierre (qui ne couvre que l'école élémentaire de Laudun pour d'évidentes raisons d'effectifs puisqu'elle accueille plus de 300 élèves)
- un ALP Rollo (maternelle et élémentaire)
- un ALP Kergomard Carpentier maternelles

Où ont lieu les TAP ?

Les APL disposent de plusieurs sites pour permettre aux Temps d'Activités Périscolaires de se dérouler dans de bonnes conditions de confort, de sécurité, de commodité.
Ces sites, dénommés Pôles, se répartissent de la façon suivante :
- Pour l'école élémentaire Lapierre :
un pôle École qui recouvre les salles du kiosque jeunesse de Laudun, les locaux de restauration scolaire de Laudun, les salles de classe, et la cour où se trouve le « plateau EPS » c'est à dire les endroits dédiés aux activités sportives.
Un pôle Gymnase Léo Lagrange où se tiennent les activités essentiellement sportives.
Un pôle Foyer Aubat, dédié aux activités artistiques (notamment la danse)
Un pôle Médiathèque Pierre Héraud et 4 salles de l' ALSH (les locaux sont mis à disposition par l'Agglo)

- Pour l'école élémentaire Rollo :
un pôle École qui recouvre les locaux de restauration scolaire de L'Ardoise, les salles de classe, et la cour où se trouve le « plateau EPS » c'est à dire les endroits dédiés aux activités sportives.
Un pôle Gymnase Pierre de Coubertin
Un pôle Mairie annexe
Un pôle Médiathèque

Les enfants sont donc appelés à se déplacer suivant les groupes d'activité auxquels ils appartiennent dans tel ou tel site, à pied ou en bus (celui de la commune).

Un modus vivendi un peu différent pour les maternelles
Compte tenu de leur jeune âge ainsi que de leur rythme de vie, pour l'heure les élèves de maternelle ne sortent pas des locaux de leur école.

Afin d'intégrer les TAP de manière progressive dans leur semaine de classe, les petits de maternelle apprennent tout d'abord à connaître les animateurs. Peu à peu les associations interviendront égale­ment auprès des maternelles, mais l'idée qui préside à ces aménagements est qu'il faut avant tout adapter les activités au rythme de ces très jeunes enfants tant du point de vue des contenus que du point de vue des horaires.

Comme tout l'ensemble du dispositif, cette organisation est évolutive et peut-être modulée en fonction des nécessités.

Qui intervient durant les TAP ?

* Plusieurs associations, différentes tout au long de l'année, qui ont répondu à l'appel à projet en vue de faire partager aux enfants leur expérience, leur passion, leurs compétences, leur savoir-faire. Depuis la rentrée, sont concernés :
- Génération Rollers
- Ban Muay Thai
- Cartenpion
- Muzikal
- Club de la danse
- FCCLA
- Cèze sur Vin

D'autres associations sont bien évidemment appelées à intervenir dans l'avenir dès lors qu'elles souscrivent à l'appel à projet

* des animateurs qualifiés : ATSEM, éducateurs sportifs, agents de la commune, animateur jeunesse. Il faut en effet souligner que de nombreux agents de la commune dans les secteurs les plus divers contribuent par leur présence et leur engagement au fonctionnement des TAP. Au moins 80% des agents intervenants dans les TAP possèdent une qualification reconnue par la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (DDCS) : BAFA, CAP Petite Enfance, BPJEPS... ; les 20% restants justifient d'une expérience professionnelle auprès des enfants.

Le tableau ci-dessous récapitule le nom­bre des intervenants extérieurs (donc au­tres que les agents et animateurs communaux).

doss-tab01

dossier01

La commune consent un gros effort financier

Pour proposer une panoplie riche et étendue d'activités, la commune a du investir tant en terme de moyens matériels (achat d'équipement et mobilier divers) que de moyens humains (subventions aux associations et recrutements de personnel).

Précision importante : tous les jeux ou matériels ainsi acquis sont également utilisés dans le cadre du dispositif jeunesse, de l'Ecole du Sport et des Loisirs, dans le cadre évènementiel (comme par exemple lors de la Fête des associations) ou mis à disposition des enseignants dans le temps scolaire.

Autrement dit, il existe une mutualisation des moyens qui permet de rationnaliser les investissements dans ce domaine

Les investissements de matériel

doss-tab02

Les subventions exceptionnelles aux associations (jusqu'au 31.12.2014)

doss-tab03

Les charges de personnel

doss-tab04

Un premier retour d'expérience

Après 7 semaines de fonctionnement, le dispositif est globalement très satisfaisant. La mise en place des TAP a été une réussite et s'est réalisée dans de bonnes conditions : chacun des acteurs ayant joué le jeu, la synergie entre moyens humains, moyens matériels et installations s'est assez rapidement et correctement enclenchée.

Pour mémoire, les TAP proposent des activités GRATUITES et NON OBLIGATOIRES. Les parents qui désirent que leur enfant y participe, doivent l'inscrire auprès de l'Espace Famille Loisirs. ATTENTION, une fois l'enfant inscrit, l'engagement pris d'assister aux TAP doit être respecté en regard du travail et de la rigueur d'organisation que requiert un tel dispositif.

doss-tab05